Les 8 meilleures excursions à faire en Guadeloupe

Les 8 meilleures excursions à faire en Guadeloupe

La Guadeloupe compte d’innombrables possibilités d’excursions du fait de sa diversité en paysages : forêts tropicales, volcan, cascades, lagons et bien d’autres sont au rendez-vous. Les activités pouvant être pratiquées sont donc variées. Voici 8 des meilleures excursions à faire en Guadeloupe.

Excursion dans la forêt tropicale de Guadeloupe

Forêt tropicale humide, à Goyave - Parc National de Guadeloupe
Forêt humide – Parc National de Guadeloupe

Couvrant une grande partie de la Basse Terre, la forêt tropicale abrite une flore foisonnante, avec une végétation atteignant des hauteurs impressionnantes. Stratifiée, elle se compose d’une diversité d’arbres, d’arbustes, d’herbacées et de plantes suspendues. La faune y est également très riche.

Pour la découvrir, rien de tel qu’une randonnée au Morne Léger, où vous marcherez dans une agréable ambiance de forêt tropicale et pourrez découvrir diverses espèces d’orchidées sauvages, ainsi que le doux chant de la grive à pattes jaunes. Partez du Col des Mamelles et suivez le sentier vers le Morne Léger (indiqué par un panneau). Pendant le parcours, vous aurez un beau point de vue sur les deux Mamelles, qui sont les sommets du piton du Pigeon (768 m) et du piton de Petit-Bourg (716 m). Au bout d’une heure de marche, vous arriverez au sommet du Morne Léger.

Ascension de la Soufrière

La Soufrière (au centre), volcan sur l'Île de Basse-Terre, et sa forêt tropicale
La Soufrière, volcan de Guadeloupe

Plus haut sommet de Guadeloupe, La Soufrière est un volcan actif dont l’ascension est possible. Le départ se fait aux Bains Jaunes, à 950 m d’altitude, où vous pourrez vous baigner dans des bassins d’eau tiède soufrée en pleine forêt tropicale.

L’ascension du volcan commence par une traversée de la forêt sur le sentier de la Trace du Pas-du-Roy, qui mène à la Savane à Mulets, plateau dégagé situé à 1140 m d’altitude. Ensuite, la traversée du chemin des Dames vous fera découvrir l’éboulement Faujas, vestige de l’éruption de 1798, puis la grande faille, dans un paysage rocheux de maquis humides et denses, et de prairies sommitales. Vous marcherez à côté de cratères d’où s’échappent des fumerolles soufrées, avant d’arriver au sommet, qui culmine à 1467 m d’altitude, et d’où l’on peut admirer un splendide paysage : le point de vue s’étend des massifs montagneux de Basse Terre et de Grande Terre jusqu’aux îlets alentours. Vous pourrez également voir l’Ananas-rouge montagne, une plante aux fleurs rouge vif.

Traversée d’une rivière en canyoning

Rivière du Galion
Rivière du Galion

En Guadeloupe, de nombreuses rivières peuvent être traversées en canyoning : rivière du Galion, rivière Noire, rivière Tiga, cascade Vauchelet…etc. Elles vous offrent des descentes en rappel, sauts, toboggans aquatiques et baignades dans des eaux turquoise en pleine forêt tropicale. Il y en a de toux niveaux de difficulté.

Pour vous y emmener, vous trouverez des guides professionnels tels que Olivier, qui propose des parcours adaptés à tous.

Excursion au Grand Cul de Sac marin

La Grand Cul-de-sac Marin est une vaste baie de 15 000 ha située entre la côte nord de la Basse-Terre et la côte ouest de la Grande-Terre. Réserve naturelle protégée, ce lagon délimité par une barrière de corail est doté d’une grande biodiversité. De nombreuses espèces d’oiseaux y sont observables, dont le Pic de la Guadeloupe, espèce endémique. Dans les eaux translucides du lagon, poissons multicolores, langoustes brésiliennes et tortues sont observables en masque et tuba. Le lagon compte une dizaine d’îlets dont les mangroves abritent une faune spécifique et de nombreux palétuviers. Vous pourrez y voir divers animaux tels que des mangoustes, crabes, oiseaux, lambis ou tortues.

Découverte de La Désirade

Lieu-dit du Débarcadère - Ouest de La Désirade
Lieu-dit du Débarcadère – Ouest de La Désirade

Située à l’est de la Guadeloupe, La Désirade est une île tranquille échappant au tourisme de masse et qui est dotée de splendides paysages sauvages. Le sud de l’île, partie habitée, est bordée de sublimes plages. Ne ratez pas la plage de la Petite Rivière et son allée de cocotiers, ainsi que celle du Morne Souffleur, où vous pourrez faire de la plongée en masque et tuba et admirer les coraux à fleur d’eau.

Au centre de l’île se trouve le plateau de la Montagne, grand plateau situé à 275 m. Une randonnée jusqu’à la chapelle de Notre-Dame du Calvaire via le chemin de croix vous permettra d’accéder à un formidable point de vue sur La Désirade et les îles alentours.

Le nord de l’île est plus sauvage et plus aride, avec de grandes falaises et des roches volcaniques. Un deuxième point de vue est observable en randonnée depuis le phare de la Pointe Doublé, en pleine Réserve Naturelle, où l’on croise cabris et iguanes.

Visite de Petite-Terre

Petite-Terre est un ensemble de deux îles sauvages déshabitées nommées Terre-de-Haut et Terre-de-Bas, situées au sud-ouest de La Désirade. Classées réserves naturelles, Terre-de-Haut est interdite au public tandis que Terre-de-Bas peut être visitée. Vous pourrez y découvrir l’Iguane des Petites Antilles, reptile endémique de celles-ci, la Tortue verte, qui vient pondre sur les plages entre mars et octobre, le Bernard l’Hermite ainsi que diverses espèces d’oiseaux. Vous pourrez également vous promenez en forêt sèche, près du littoral, et explorer le lagon en masque et tuba, vous y croiserez diverses espèces de poissons et de raies, des requins citron et des tortues. Des groupes de Grands dauphins peuvent parfois être aperçus au large de Petite-Terre. Pour s’y rendre, il faudra prendre un bateau à Saint-François et réserver longtemps à l’avance.

Randonnée jusqu’aux impressionnantes chutes du Carbet

Chutes du Carbet
Chutes du Carbet

Les chutes du Carbet font partie des plus impressionnantes cascades des Petites Antilles. Ces trois chutes de la rivière du Grand Carbet sont situées au pied du volcan de la Soufrière, en pleine forêt humide.

La première chute du carbet, de 115 mètres de hauteur, est destinée aux randonneurs expérimentés, pour une randonnée de 3-4h aller-retour sur un sentier escarpé depuis l’aire d’accueil du Carbet. Vous verrez que le passage des eaux sulfureuses a rendu rouge-orangé les roches de cette cascade.

De 110 mètres de haut, la deuxième chute du Carbet est la plus facile d’accès, avec des sentiers bétonnés et des passerelles. D’une durée de 45 minutes aller-retour, la marche jusqu’à la cascade est d’un niveau très facile et conviendra à toute la famille. C’est la chute la plus touristique de trois.

D’une hauteur d’à peine 20 m, la troisième chute du Carbet impressionne par le débit de sa chute. La randonnée s’effectue en 4-5h aller-retour par le nord depuis l’air d’accueil du Carbet ou en 2h de marche depuis les quartiers de Routhiers et de Petit Marquisat de Capesterre-Belle-Eau.

Partir à la rencontre des cétacés : une excursion dans les mers de Guadeloupe

L’observation de cétacés est possible en Guadeloupe, en particulier au large de Deshaies, où vous pourrez partir en bateau ou catamaran à la rencontre des dauphins, baleines et cachalots en compagnie d’un guide éco-baleinier.